A Slower Pace
Lifestyle

Hope

Diriez-vous que vous avez espoir? Espoir que nous serons un jour en mesure de mettre nos différences de côté afin de s’unir pour construire un monde juste et équitable. Espoir qu’un jour tous les enfants grandiront dans des familles aimantes où ils auront les ressources nécessaires pour s’épanouir pleinement. Espoir qu’un jour vous trouverez une personne avec qui vous aurez envie de passer le restant de vos jours. Qui non seulement vous aimera comme vous êtes, mais vous permettra également de vous élever, de vous soutenir dans les bons et moins bons moments. Espoir que l’argent cessera de pousser certains humains à poser des gestes inconcevables. Espoir que votre voix soit entendue et cela peut importe la couleur de votre peau, votre orientation sexuelle et le quartier où vous habitez. Espoir qu’un jour les gouvernements réalisent que le salaire minimum devrait permettre à une personne de bien s’alimenter, sans avoir à courir aux banques alimentaires. Espoir qu’un jour nous prendrons véritablement les actions pour aider les itinérants à sortir de la rue, sans donner la banale excuse qu’ils font le choix d’y être pour soulager notre conscience collective.

Il fut un temps où je pensais tout avoir et pourtant, je réussissais à me plaindre constamment. Mon bonheur était quantifiable. Je n’étais jamais capable d’apprécier pleinement le moment présent. Et puis, le 5 mars 2016, mon monde s’est écroulé. L’équilibre que je pensais avoir n’était plus. Ma soeur de 26 ans est décédée et elle a emporté avec elle une partie de mon coeur. Je ne compte pas expliquer les causes de sa mort, mais ne pas en parler me donne l’impression de ne pas lui faire honneur et Camille mérite tout mon honneur.

Elle m’accompagne tout le temps. Je me réveille en passant à elle et je me couche en pensant à elle. J’ai littéralement l’impression qu’on me l’a volée. Voler une des personnes que j’aime le plus au monde. Quant ton univers est détruit du jour au lendemain, le cerveau ne peut faire autre chose que de te protéger. J’ai l’impression d’avoir vécu sur une autre planète pendant quelques mois. Tout doucement, je remets les pieds sur terre. La colère qui était suffocante et m’empêchait littéralement de respirer par moments fait tranquillement place à une profonde triste. La tristesse est parfois pire que la colère, car elle ne peut pas être dirigée contre personne d’autre. Je dois apprendre à l’apprivoiser. Je ne sais pas s’il y a véritablement des phases au deuil, mais je sais par contre que je suis passée par une gamme d’émotions depuis les dix derniers mois. Certaines émotions sont tellement fortes qu’elles m’empêchent de penser clairement et me font dire des choses horribles.

Je ne pense pas accepter un jour son décès. Non, mais j’essaye de réapprendre à vivre sans ma soeur, même si j’ai l’impression qu’elle est avec moi par moments. Chaque jour je me lève et je fais le choix d’avancer. Parfois je fais un pas en avant pour en faire cinq en arrière, mais j’avance quand même. J’avance pour ma soeur, car je veux la rendre fière.

Camille, je te remercie pour ta douce folie. Merci de m’avoir montré à bâtir mon propre chemin. À avancer sans me soucier du jugement des autres. À ne pas laisser la peur guider mes gestes. Je tenterai du mieux que je le peux de te faire honneur. Je vous laisse sur cette citation de Vaclav Havel qui porte sur l’espoir. Je pense que nous avons tous grand besoin.

“ Hope is a state of mind, not a state of the world

Either we have hope within us or we don’t.

Hope is not a prognostication—it’s an orientation of the spirit.

You can’t delegate that to anyone else.

Hope in this deep and powerful sense is not the same as joy

when things are going well,

or the willingness to invest in enterprises

that are obviously headed for early success,

but rather an ability to work for something to succeed.

Hope is definitely NOT the same as optimism.

It’s not the conviction that something will turn out well,

but the certainty that something makes sense,

regardless of how it turns out.

It is hope, above all, that gives us strength to live

and to continually try new things,

even in conditions that seem as hopeless as ours do, here and now.

In the face of this absurdity, life is too precious a thing

to permit its devaluation by living pointlessly, emptily,

without meaning, without love, and, finally, without hope. ”

–  Vaclav Havel (via Swissmiss)

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply