A Slower Pace
Food & Drinks Lifestyle

Quelques conseils quand vous avez l’impression d’avancer à contrecourant

Il y a de ces gens dans la vie qui vous inspirent, qui vous donnent le goût de devenir meilleur. Sur la panoplie de personnes qui croisera notre chemin, uniquement une minuscule partie d’entre elles nous marquera vraiment. Ma belle amie Raphaëlle en fait partie. Je me sens tellement privilégiée de l’avoir dans ma vie. Cette fille-là m’inspire à avancer, me pousse à réfléchir et m’écoute avec une telle ouverture. Vous savez ce genre d’écoute qui vous permet d’être totalement vous-même. Cette écoute qui vous permet de dire le fond de votre pensée et cela sans la moindre trace de jugement.

Elle me soutient comme jamais depuis le décès de ma soeur, me permet d’avancer à mon rythme. Mon Dieu, c’est tellement apaisant. Pourtant, elle aurait plusieurs raisons de m’en vouloir. Je lui ai dit des choses méchantes, des choses qui ne devraient pas être dites à haute voix. Jamais contre elle, mais plutôt sous l’effet de la colère.  Au lieu de me juger, Raph m’a aidée à exprimer mes sentiments, à les vivre pleinement. C’est la seule façon de pouvoir passer à travers. Je ne suis pas quelqu’un de rationnel. Les émotions ne devraient pas être rationalisées, non? Je me rends compte tranquillement que, dans certaines situations, elles doivent l’être.

Je m’explique, chaque émotion a sa raison d’être. L’idée n’est pas de refouler nos émotions, mais bien  plutôt d’être capable de les évacuer, de les gérer. Pour ma part, la colère reste l’émotion la plus difficile à surmonter.

Certaines journées sont plus difficiles que d’autres. Lorsque la tristesse est tellement forte, elle se transforme souvent en colère. La colère peut être redirigée contre d’autres personnes, d’autres situations. Alors que la tristesse se vit toute seule. Lorsque je vis ce genre de journée qui me coupe le souffle, où j’ai envie de crier à m’en déchirer les poumons, je dois me poser, me questionner. Accepter le fait que demain sera un nouveau départ. Que je n’en veux pas nécessairement à la terre entière, mais plutôt que ma soeur me manque terriblement. Parfois la seule solution est de se coucher et d’admettre que cette journée n’apportera vraiment rien de bon.

En fait, le problème n’est pas vraiment la colère. Chaque émotion a sa raison d’être. Nous aurions tort de la refouler, de vouloir nous en débarrasser. Le problème vient plutôt de nous, de moi. Lorsque nous vivons ce genre d’émotion, il est important de savoir quoi en faire. Je parle ici de colère, mais pour certains d’entre vous, il s’agit peut-être de jalousie, d’angoisse ou de peur. Les émotions, nous devons apprendre à les gérer. Ne les laissons pas mener notre vie. Au contraire, servons-nous des émotions pour devenir plus fort, pour grandir à travers elles, pour traverser les épreuves que la vie nous envoient.

Mon amie vit une période très difficile en ce moment. Je ne veux pas entrer dans les détails, car cette histoire ne m’appartient pas, mais je souhaite en parler. J’aimerais trouver les mots qui l’apaiseront, qui adouciront un peu sa peine, mais ce n’est pas possible. Je ne pense pas que nous pouvons comprendre complètement quelque chose si nous ne l’avons pas vécue. Nous pouvons offrir notre écoute, offrir notre soutient, mais nous ne pouvons pas enlever la peine. L’aide est là, tendez la main pour l’obtenir. Cette aide vous aidera à surmonter vos épreuves, mais vous seul avez le pouvoir de les surmonter.

Nous vivons tous à un moment ou à un autre des situations plus difficiles. Tous les jours, vous croisez des dizaines de personnes dont vous ne connaissez nullement l’histoire. Je vous encourage à leur apporter un peu de douceur, un peu de compassion. Alors que l’histoire d’une personne peut se voir en raison de son apparence, certaines personnes autour de vous vivent peut-être présentement un deuil, une perte d’emploi, un divorce. Faites en sorte qu’en croisant votre chemin, leur journée soit un peu plus supportable.

Je vous envoie, à tous et chacun, un peu de douceur.

Xx

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply