A Slower Pace
Travels

Un voyage sur la côte Ouest

J’ai eu la chance de partir un peu plus d’une semaine à Seattle et à Portland au mois de septembre. J’ai longtemps hésité avant de choisir ma destination. Je voulais visiter de nouvelles villes et plusieurs situées en Europe m’attiraient. Tout particulièrement Copenhague. Par manque de temps, je me suis tournée vers la côte Ouest et je ne regrette pas ma décision!

Retour sur ce voyage des plus inspirants.

Voyager est un réel privilège. Je suis partie pour la première toute seule, l’année dernière, à Paris. Depuis, j’ai répété l’expérience à deux reprises à New York. Il y a quelque chose de profondément libérateur à constater que nous n’avons pas besoin de quelqu’un pour explorer le monde.

J’ai appris de mes erreurs et je vais continuer à apprendre. Je suis revenue chez moi fière d’avoir accompli ces petites vacances en solo. Je ne pense pas partir avec mon sac à dos six mois, mais j’aimerais bien faire l’expérience de m’installer dans un autre pays pour y travailler. L’idée ne serait pas nécessairement de trouver un travail dans mon domaine, mais plutôt de peaufiner mon anglais, de m’ouvrir à de nouvelles cultures et de bâtir ma confiance en moi. Cette envie est présente chez moi depuis quelques années. Je dois avoir le courage de mettre mon plan à exécution.

Alors, j’ai passé cinq jours à Seattle et quatre jours à Portland. Personnellement, j’ai préféré Seattle. L’importance apportée au design dans les boutiques et les restaurants m’a beaucoup marquée. Les gens étaient calmes et polis et la ville très propre. On dirait qu’il règne un équilibre très sain dans cette ville.

J’ai posé mes valises dans un magnifique appartement trouvé grâce au site de Reading my tea leaves. C’est simple, il s’agit de ma meilleure expérience à vie. L’appartement était situé dans un quartier des plus agréables. Il était décoré avec soin et extrêmement confortable. Je réalise maintenant à quel point l’endroit où je dors en voyage a une importance pour moi. Oui, cela implique que mes frais d’hébergement sont sûrement plus élevés que les gens de mon âge, mais c’est un critère qui m’apporte tellement de paix et d’énergie en vacances que je suis prête à faire des concessions ailleurs.

L’appartement était situé dans le quartier de Capitol Hill. Un quartier qui ressemble beaucoup à celui du Mile End. Il y avait une foule de petites boutiques indépendantes, de très bons restaurants et un grand parc pour aller courir. J’achète rarement des guides touristiques. Au contraire, je lis des blogues ou des revues indépendantes, afin de dénicher de bonnes adresses. Les blogues de Cup of Jo, Design Sponge et la revue Life and Thyme m’ont bien servie.

Seattle est vraiment une ville où nature et métropole cohabitent. Il est possible de s’échapper le temps d’une journée ou deux pour marcher en forêt, ou encore, explorer le Centre-Ville et ses environs. Pour ma part, j’ai pris le ferry un avant-midi pour visiter l’île Bainbridge. La vue à elle seule valait le coût du billet, qui est dérisoire, d’ailleurs.

Le plaisir de voyager est, évidemment, de découvrir de nouveaux restaurants! Je dois dire que j’ai été choyée. J’ai toujours très très bien mangé. Deux de mes restaurants favoris appartenaient aux mêmes propriétaires. Il s’agit de Sitka & Spruce et de The London Plane. Le premier restaurant est situé à l’intérieur d’un marché nommé Melrose Market où on y retrouve un café, un boucherie et une boutique de papeterie. Personnellement, j’adore ce type de concept!

Le second restaurant était à la fois un café, une boulangerie, une épicerie fine et une fleurie. Wow! Pas la peine de vous dire que j’y suis allée plus d’une fois. 🙂

Dans les deux cas, le décor était époustouflant.

 

Avant même de partir à Seattle, je savais que je voulais déjeuner au Oddfellows Café & Bar. Je m’y suis arrêtée, affamée, la première journée. J’y ai dégusté un scone décadent avec des oeufs et du bacon. Miam! Ouvert de 8 h jusqu’à tard dans la nuit (!), il est possible de s’y arrêter pour un café, un verre ou un repas au complet. Pour y avoir été à quelques reprises durant mes vacances, je peux vous assurer que l’ambiance est toujours à la fête et cela, peu importe l’heure du jour. Un restaurant que j’ai beaucoup aimé.

Situé à côté d’une magnifique librairie indépendante, The Elliot Bay Book Company, vous ne devez surtout pas manquer de vous y arrêter. Il est très facile d’y  passer la journée, d’ailleurs. J’ai été agréablement surprise par l’inventaire des magazines. Du design, à l’architecture, en passant par la politique, il y en avait pour tous les goûts. À noter qu’on y retrouve également un charmant petit café à l’arrière. J’adore.

Ce n’est pas les belles boutiques qui manquent à Seattle. J’ai vraiment l’impression que les habitants de la ville encouragent vraiment le commerce local. C’est inspirant. À deux pas de la librairie, vous devez certainement arrêter chez Spartan Shop. Encore une fois, deux concepts au même endroit. On y retrouve à la fois des vêtements de différents designers, ainsi qu’une variété de poteries et ustensiles pour la table.

J’en conviens, ce n’est pas donné, mais la boutique à elle seule vaut le déplacement.

J’ai également eu un faible pour Glasswing. Ici, plantes et vêtements font bon ménage. En entrant dans la boutique, j’ai su que j’allais l’adorer. Ici, il est possible d’acheter à la fois des plantes, et tous les accessoires nécessaires à une jardinière digne de ce nom, en plus de se laisser tenter par de magnifiques morceaux de vêtements sélectionnés avec goût par la propriétaire.

La suite de mon voyage s’est passé à Portland, en Oregon. Après avoir pris un court vol de 35 minutes (le bonheur!), j’ai posé mes valise au Society Hotel. Situé à mi-chemin entre le quartier chinois et le centre-ville, je me suis immédiatement sentie confortable là-bas. On retrouve dans le lobby un charmant café qui sert d’excellents plats. J’y ai d’ailleurs déjeuné à deux reprises.

Les chambres sont petites, mais abordables. Le personnel attention et fin. En plus, l’hôtel est situé à cinq minutes de la Willamette River. Une rivière qui sépare la ville d’Ouest en Est. Le bord de l’eau est extrêmement bien aménagé. J’y ai couru pratiquement tous les jours.

J’ai tendance à comparer Portland à Montréal. Une ville où il fait bon vivre. Qui ne se prend pas trop au sérieux. Alors qu’il y a plusieurs monuments et musées à visiter à Seattle, c’est moins le cas à Portland. Le coût de la vie semble plus accessible. J’étais contente d’avoir passé plus de temps à Seattle. D’ailleurs, j’ai préféré cette ville.

Cela dit, Portland accorde, selon moi, une importance encore plus grande au commerce local. Peu importe le quartier où vous vous trouvez, il y a une foule de boutiques indépendantes autant destinées aux adultes, aux enfants, qu’aux accessoires de cuisine.

Un de mes coups de coeur est sans contredit le Maak Lab. Une minuscule boutique qui propose plusieurs parfums. Les odeurs proposées sont vraiment orientées vers la nature. Très différent de celles auxquelles nous sommes habitués!

Je suis revenue à Montréal revigorée, le coeur rempli de souvenirs. La terre regorge d’endroits merveilleux. J’ai déjà hâte à mon prochain voyage.

Xxx

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply