A Slower Pace
Food & Drinks

Le début d’une nouvelle année

J’ai toujours adoré prendre des résolutions. Bien entendu, il n’est pas nécessaire d’attendre l’arrivée d’une nouvelle année pour en faire. Toutefois, je trouve que le Nouvel An a quelque chose de très prometteur. Comme si une page blanche s’offrait à nous et que nous avions la possibilité de recommencer à zéro, de rêver et d’accomplir de grandes choses.

Je pense être de nature optimiste. J’aime croire que nous avons un grand pouvoir sur notre vie. Tous les jours, nous avons la possibilité d’avancer, de revenir sur nos pas, d’entreprendre un nouveau chemin et d’améliorer certains aspects de notre personnalité. Nous ne pouvons pas contrôler les embûches que la vie met sur notre chemin, mais nous avons le contrôle sur la façon dont nous allons les affronter. L’idée n’est pas de voir la vie en rose, au contraire, mais bien plutôt de persister et d’avancer malgré les obstacles que nous croisons.

Alors qu’une nouvelle année s’offre à nous, je suis particulière touchée par cette citation de F. Scott Fitzgerald. Elle a guidé les rêves que je souhaite accomplir au courant de la prochaine année et je souhaite partager les trois plus importants avec vous.

For what it’s worth … it’s never too late, or in my case too early, to be whoever you want to be. There’s no time limit. Start whenever you want. You can change or stay the same. There are no rules … We can make the best or the worst of it. I hope you make the best of it. I hope you see things that startle you. I hope you feel things you’ve never felt before. I hope you meet people who have a different point of view. I hope you live a life you’re proud of, and if you’re not, I hope you have the courage to start over again.

  • F. Scott Fitzgerald

Mon premier rêve est au niveau de ma carrière. J’ai terminé la dernière année en ayant le courage de quitter mon emploi. Je travaillais pour une entreprise en pleine expansion, mais je savais que je ne me voyais pas poursuivre dans cette voix. J’étais prête pour d’autres défis et je ne pouvais pas les accomplir en restant dans une situation confortable. J’ai donc lâché mon barreau pour me lancer dans le vide.

Pour la première fois depuis la fin de mes études, je ne sais pas quel sera mon chemin. J’aimerais me lancer à la pige et offrir mes services en tant que consultante. C’est un mode de vie que je souhaite essayer depuis plusieurs années et qui, je pense, conviendrait parfaitement à ma personnalité. J’aimerais travailler sur une variété de mandats et collaborer avec différentes personnes. Pour l’instant, je n’ai rien de fixé, mais je ne suis pas angoissée par cette idée. Au contraire, je ressens une réelle paix. J’ai vraiment l’impression de m’avoir écoutée. Tout à coup, la vie semble beaucoup plus douce et pleine de possibilités. C’est excitant.

Mon deuxième projet pour cette nouvelle année serait de m’acheter un condo ou de me louer un petit logement. J’ai la chance de louer le condo de ma mère depuis quelques années. C’est splendide, mais je ressens maintenant le besoin d’avoir quelque chose à moi. Un endroit que j’aurai décoré selon mes goûts. Je ne veux pas quelque chose de grand, au contraire. Plus c’est petit, mieux c’est! Bien que j’aime les beaux objets, je tends de plus en plus vers un mode de vie minimaliste. J’ai longtemps cru que ces deux philosophies n’allaient pas ensemble. Pourtant, je suis de plus en plus d’avis que oui. J’aime les belles choses et les beaux objets et je voue une réelle passion pour le design. Par contre, je ne fais pas d’achats compulsifs. J’aime connaître la provenance des produits qui entrent chez moi et je souhaite qu’ils m’apportent quelque chose de positif en retour. Je suis donc à la recherche d’un petit chez moi proche du marché Jean-Talon (le quartier dans lequel je me sens le mieux à Montréal) que je décorerai avec soin et lenteur.

Finalement, mon troisième projet est de continuer à voyager en 2018. Voyager c’est s’ouvrir sur d’autres cultures, c’est bousculer son quotidien. En 2017, j’ai eu le coup de foudre pour les villes de Seattle et de Portland. La terre regorge de magnifiques paysages et je souhaite les découvrir. Les pays scandinaves (Copenhague, Oslo et Amsterdam) et l’Australie (Melbourne et Perth) sont sur mon radar. Deux pays où l’attention apportée au design et la qualité de la nourriture semblent au coeur des vies.

Et vous, quels sont vos rêves pour la nouvelle année? Aimez-vous prendre des résolutions? Si oui, je suis curieuse de les connaître!

Je termine ce billet en partageant avec vous une recette toute simple qui peut facilement s’adapter selon les produits de saison : une tarte salée aux betteraves, au chèvre et à la mascarpone. Au printemps, vous pourriez facilement utiliser des courgettes, des petits pois et des asperges. À l’automne, cette tarte serait tout aussi délicieuse avec des tomates, des poivrons et des aubergines. En plein coeur de l’hiver, je l’ai garnie d’oignons jaunes, de betteraves, de fromage de chèvre et de mascarpone. Un repas végétarien qui se déguste sur le pouce!

•••

Ingrédients

Rendement : 3 tartelettes

Pour la pâte 

  • 2 tasses (250 g) de farine blanche
  • 1/4 tasse (50 g) de sucre
  • 1/2 cuillère à thé de poudre à pâte
  • 3/4 cuillère à thé de sel
  • 1 tasse (220 g) de beurre
  • 1/4 tasse (60 ml) d’eau froide

Pour la garniture

  • 6 à 8 betteraves jaunes et mauves épluchées et coupées en petits quartiers
  • 3 à 5 gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe (30 ml) d’huile d’olive
  • 1 oignon espagnol
  • 1 cuillère à soupe de beurre (15 ml) d’huile d’olive
  • 1/4 tasse de mascarpone
  • 1/4 tasse de fromage de chèvre
  • 1 oeuf
  • Thym frais, au goût
  • Sel et poivre, au goût
  • 1 oeuf additionné d’un peu de lait, pour la dorure

PRÉPARATION 

Pour la croûte

  1.  Au robot culinaire, mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le beurre et mélanger quelques secondes à la fois jusqu’à ce que le beurre ait la grosseur de petits pois. Ajouter l’eau froide et mélanger de nouveau jusqu’à ce que la pâte commence tout juste à se former.
  2. Retirer la pâte du robot et former trois disques. Envelopper de pellicule de plastique et réfrigérer les pâtes au moins une heure.

Pour la Garniture

  1. Pendant ce temps, chauffez le four à 200°C (400°F). Mélanger dans un bol les quartiers de betteraves, les gousses d’ail, l’huile, le sel et le poivre et quelques feuilles de thyms.
  2. Sur une grande feuille d’aluminium de double épaisseur, déposer tous les ingrédients. Bien fermer la papillote et cuire au four durant 25 minutes. Sortir du four et laissez refroidir à température pièce.
  3. Profitez-en pour faire cuire vos rondelles d’oignon. Dans une poêle à feu moyen-élevé, faire revenir les rondelles d’oignon dans le beurre jusqu’à ce qu’elles soient dorées, soit environ 10 minutes. Laisser refroidir à température pièce.
  4. Dans un bol, mélanger ensemble le fromage de chèvre, la mascarpone et l’oeuf. Battre avec une fourchette jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

Montage 

  1. Préchauffer le four à 425°F (220°C)
  2. Sur un plan de travail fariné, abaisser les trois pâte pour former trois disques de 15 à 20 centimètres (6 à 8 po). Les transférer sur une plaque de cuisson. Répartir les disques de la préparation aux fromages, de rondelles d’oignon et de betteraves en prenant soin de dégager au moins 2,5 cm (1 po) de bordure.
  3. Replier la pâte sur la garniture et, à l’aide d’un pinceau, badigeonner le pourtour d’un oeuf battu.
  4. Cuire au four durant 35 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit bien dorée.
  5. Déguster les tartelettes, chaudes ou tièdes, en les garnissant de quelques feuilles de thym.

 

 

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply